Et les associations ?

Publié le par blog des associations de Corse

 

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup se plaignent de l'absence de certains thèmes dans la campagne électorale pour
les présidentielles de 2012. Les associations loi de 1901 ont bénéficié le 10 mars 2012, à
l'invitation de la CPCA, d'un intérêt très ponctuel des principaux candidats sur ce thème,
sans pour autant que cela ne devienne un enjeu majeur ni réponde concrètement aux attentes
de ces dernières (voir article en page intérieure sur le sujet).
La question du rôle et de la place des associations dans notre société est donc une fois de
plus posée... De leur avenir aussi. Lors des JERF de la Ligue de l'Enseignement (Journées
d'Etude des Responsables Fédéraux) de février 2012, auxquelles Gérard Pignon et Bruno
Tarreau ont assisté, pour le compte de notre fédération, les débats ont portés sur cette
question au sens le plus large, afin de déterminer un positionnement commun qui sera
porté aux débats de l'AG nationale qui se tiendra en juin à Poitiers. C'est pour notre mouvement
l'occasion de se questionner afin de parvenir à l'affirmation collective d'un certain
nombre de positions sur les 7 items suivants :
L'association n'est ni un service public, ni une entreprise privée
Infléchir la règlementation Européenne
Passer de la commande publique à l'appel à projet pour réhabiliter l'initiative associative
Co-construire les politiques territoriales
Pour une évaluation de l'utilité sociale des associations
Retrouver le sens de l'engagement militant
Professionnaliser les bénévoles
Sept fiches présentant ces problématiques traitées ont été établies sur le même modèle :
des constats et les positions. Leur vocation est d'être diffusées dans notre réseau pour
recueillir d’une part une appréciation de l’importance du sujet (afin de hiérarchiser les sujets
dont la Ligue doit se saisir), et d’autre part, des contributions ou des expériences incarnant
la problématique sur les territoires. Ce travail est disponible sur notre site internet.
La CPCA et France Active ont sollicité l’ensemble des responsables associatifs pour
répondre à une grande enquête inédite sur les besoins de financements: « Associations,
comment faites-vous face à la crise? » dont l’objectif est de mieux cerner les problématiques
financières auxquelles elles sont confrontées afin de proposer des évolutions.
La baisse des financements publics, notamment de l’Etat, constatée depuis plusieurs années
était à mettre en face d’une plus grande stabilité des financements des communes et
intercommunalités, que la même logique vient à son tour de rattraper quand bien même
les raisons sont sans doute différentes…
De nombreuses associations, notamment employeur, nous informent que les "signaux"
envoyés par les collectivités au moment de leur bouclage budgétaire sont très mauvais.
Des baisses de subventions pouvant aller jusqu'à 20% sont annoncées, ou tout simplement
parfois effectuées sans concertation préalable. 69 % des associations interrogées
par la CPCA indiquent en effet qu’au moins un de leur financeur a baissé sa contribution de
façon significative entre les deux derniers exercices. Les baisses les plus fréquentes concernaient
l’Etat et dans une moindre mesure les régions et les départements... ce qui va
sans doute changer, mais dans le mauvais sens.
Nous vous invitons à vous joindre à nos débats, comme par exemple lors de l'AG du 12 mai
à Layrac, l'avenir de nos associations, petites comme grandes en dépend sans nul doute.
Le Délégué Général de la Fédération du Lot et GARONNE/Ligue de l'Enseignement
Bruno TARREAU

 

la suite sur le lien suivant :

link

Publié dans Vie associative

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article